E Bréif un de Maître Vogel

Dëse Bréif hunn ech haut un de Maître Vogel geschriwwen. En ass eng kuerz Reaktioun op säi Bréif „Hommage à Juncker“.

Hei ass dem Maître Vogel säi Bréif:

<iframe src=“http://www.slideshare.net/slideshow/embed_code/24133209“ width=“479″ height=“511″ frameborder=“0″ marginwidth=“0″ marginheight=“0″ scrolling=“no“ style=“border:1px solid #CCC;border-width:1px 1px 0;margin-bottom:5px“ allowfullscreen webkitallowfullscreen mozallowfullscreen> </iframe> <div style=“margin-bottom:5px“> <strong> <a href=“http://www.slideshare.net/wortlu/hommage-juncker“ title=“Hommage à juncker“ target=“_blank“>Hommage à juncker</a> </strong> from <strong><a href=“http://www.slideshare.net/wortlu“ target=“_blank“>Luxemburger Wort</a></strong> </div>

An hei ass meng Aentwert (hei ouni Bréifkapp an Adress, Datum vum 14. Juli 2013):

„Maître,

Votre lettre intitulée « Hommage à Juncker » a retenu tout mon intérêt.

Votre estime pour cet homme politique est une chose, votre charge contre le système démocratique luxembourgeois en est une autre. Je ne vois pas en quoi l’exercice du contrôle démocratique par le parlement serait « fait de malhonnêteté intellectuelle et d’hypocrisie indigne d’une démocratie ».  Bien au contraire, il me semble heureux que la Chambre des Députés exerce enfin son droit de contrôle avec l’autorité qui revient de plein droit au premier pouvoir du pays.  

Je suis loin de partager votre avis sur les accusations portées contre Monsieur Juncker. Si certaines peuvent en effet paraître de moindre importance, d’autres me choquent profondément. Notre Etat a besoin de réformes en profondeur.

Monsieur Juncker est connu à l’étranger, c’est vrai. Avant lui, d’autres Luxembourgeois ont contribué à la renommée de notre pays sur les plans politique, économique, scientifique, culturel ou sportif. En tant qu’homme érudit, vous connaissez leurs noms et qualités. Loin de moi toute intention de nier ou d’amoindrir les mérites de Monsieur Juncker. Mais je tire un bilan nettement plus nuancé que vous sur ses activités sur le plan international.

Contrairement au gouvernement, je n’ai jamais essayé d’étouffer quoi que ce soit dans le dossier SREL. J’ai le droit et le devoir de remplir mon mandat dans l’intérêt de la démocratie et dans le respect des institutions. Or, vous parlez d’un « jeu sinistre » en faisant référence aux travaux de la Chambre des Députés. En vérité, la  lumière s’est faite sur les défaillances d’un gouvernement jusqu’alors perçu comme inattaquable et immuable. Il ne l’est plus et c’est très bien ainsi.

Le 10 juillet 2013 a été une journée difficile, soit. Mais elle aura contribué à la renaissance de la culture démocratique dans notre pays.

Veuillez agréer, Maître, l’expression de ma considération très distinguée.

 

Fernand Kartheiser „

Dieser Beitrag wurde unter Allgemein, Lëtzebuerg, Politik veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.