Reliounsunterrecht: oppene Bréif un d’CSV

Mat der frëndlecher Erlaabnis vum Auteur publizéieren ech hei en oppene Bréif un d’CSV zum Thema Reliounsunterrecht a Profil vun der CSV.

„LETTRE OUVERTE AU PARTI CHRETIEN-SOCIAL

C’est avec consternation que nous prenons acte de la décision furtive du CSV de supprimer le choix, au secondaire, entre l’instruction religieuse et morale d’une part et la formation morale et sociale d’autre part. Tout aussi  choquant aura été le style autocratique, la façon dirigiste par laquelle le parti a bouleversé la conception qui a toujours été la sienne !

Dans le contexte des relations entre l’Etat et les cultes, force est en effet de constater que le débat semble confisqué d’emblée! Force est de noter aussi que les documents pertinents en la matière, dont l’argumentation de François Biltgen, ont été étouffés, à savoir que deux approches distinctes permettent d’accéder à la question de l’Homme : ses Droits codifiés (1789, 1948…) ou/et la tradition judéo-chrétienne qui  permet une réflexion critique – sans prosélytisme- à partir des textes sacrés.

 Dans un pays, où l’État a en charge, de manière exclusive, l’éducation et la formation des jeunes, où l’alternative d’un enseignement libre (confessionnel) n’existe guère, comme c’est le cas dans la France laïque, ne faut-il pas tout mettre en œuvre pour qu’un choix authentique soit maintenu ? Ce choix existe, sous diverses variantes, dans presque tous les pays européens.

 Sans évoquer ici le licenciement potentiel des enseignants concernés, il y a lieu de constater que la majorité des jeunes  fréquente le cours d’instruction religieuse et morale. Seule une laïcité bien comprise – qui se passe de toute polémique gratuite et sectaire – garantira la liberté pour chacun de faire ce choix en fonction de sa conscience et de ses convictions. 

En instruction religieuse et morale, l’enseignant(e) aide les élèves à appréhender la Bible, la foi chrétienne et ses symboles, etc. de l’intérieur, de manière empathique et compréhensive. Cette démarche n’est ni le catéchisme d’autrefois, ni une éducation à une vie pieuse. C’est une manière spécifique de parler de la transcendance, et des engagements sociaux, des attitudes face à la vie etc. qui en découlent. Il faut que les élèves qui le souhaitent puissent apprendre à connaître ou à consolider une matière qui leur permettra d’entrer en dialogue avec d’autres croyants ou non-croyants.

La neutralité tant vantée (désormais aussi par votre parti) pour la formation morale et sociale n’est-elle pas tout bonnement une chimère voire une utopie qui arrange désormais la classe politique luxembourgeoise? L’objectivité parfaite n’existe pas plus dans un cours que dans l’autre !

A défaut d’un enseignement aux valeurs différencié – soucieux de garantir l’esprit de tolérance – ne risquons-nous pas l’écueil le plus terrible qui soit : l’idéologie ! Ne pensons qu’à la théorie très controversée du gender, pourtant érigée en dogme étatique.    

Comment comprendre pareille volubilité politique qui, une fois de plus,  pratique la méthode du fait  accompli  au détriment de tant de citoyens, sans rechercher le dialogue franc et loyal  avec les personnes concernées … 

…  si ce n’est pour des raisons opportunistes de stratégie électorale et post-électorale qui, elle, ne manque pas de transparence!

Qu’est devenu le CSV?  Son relief, sa plus-value, bref, son Profil est définitivement usé, s’il ne l’était pas déjà avec le volte-face tout aussi spectaculaire en matière de libéralisation de l’avortement il y a un an.

Famille André Grosbusch-Durczewska

Famille Jean-Claude Grosbusch-Ghiglione     et de nombreuses autres familles que nous connaissons“

 

Dieser Beitrag wurde unter Allgemein veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.