D’Madame Reding wees net wat si als Commissärin u Lëtzebuerg schéckt!

An enger Debatt op Chamber TV behaapt d’Madame Viviane Reding (CSV), datt d’Commissioun Lëtzebuerg just geng soen, datt et misst op den Index an d’Pensiounen „oppassen“. 

Hei ass de Link op de Video:

 http://visilux.chd.lu/ArchivePage/video/1283/sequence/52075.html

Der Madame Reding hir Behaaptung fënnt een vun 40:52 bis 41:57. A Wierklechkeet sinn der Commissioun hir Recommandatiounen äusserst konkret an an enger Zort vun diplomateschen Kommandotoun geschriwwen. Vun „oppassen“ kann een hei net méi schwätzen!

Fir datt jiddereen sech ka selwer e Bild maachen,  sinn hei d’Recommandatiounen vun der Commissioun zum Index an zum Pensiounssystem:

http://www.europaforum.public.lu/fr/actualites/2012/05/comm-recommandations/

Index:

Si les autorités luxembourgeoises ont pris acte de la recommandation de la Commission de 2011 en adaptant de façon temporaire le système d’indexation des salaires, la Commission note qu’à partir de 2015, le mécanisme d’indexation automatique va de nouveau être appliqué normalement. Et, si l’alcool et le tabac ne seront plus pris en compte pour le calcul de l’index, tandis que les prix du carburant ne le seront que dans une certaine mesure, la Commission note que le gouvernement n’a pas l’intention de toucher au principe même d’indexation des salaires. Pour satisfaire complètement à la recommandation de 2011, le Luxembourg devrait pourtant prendre des mesures pour réformer le système de façon plus permanente, estime la Commission.

La Commission recommande de prendre de nouvelles mesures pour réformer, en consultation avec les partenaires sociaux et en respectant les pratiques nationales, les négociations salariales et le système d’indexation des salaires, l’objectif étant de préserver la compétitivité de l’économie luxembourgeoise à long terme. La première étape serait de maintenir l’intervalle d’un an entre deux indexations au-delà de 2014 et de réduire l’impact de l’énergie et d’autres éléments volatils dans l’index de référence, prescrit la Commission.“

Pensiounen:

Aux yeux de la Commission, pour assurer la viabilité financière du système de retraite après cette réforme, il conviendrait d’augmenter de façon substantielle les taux de contributions après 2020 en plus d’une modération de l’adaptation des pensions aux standards de vie. Ce qui aurait pour conséquence une augmentation des charges sur le travail, et donc une perte de compétitivité. La Commission suggère donc d’introduire la limitation de l’ajustement des pensions en fonction des salaires réels envisagée pour après 2020 dans le cadre de la réforme en cours.

(…)  

La Commission recommande donc d’augmenter l’impact de la réforme proposée en accélérant la mise en œuvre des mesures qui vont limiter les dépenses liées à l’âge, mais aussi de prendre des mesures additionnelles afin d’augmenter le taux de participation des travailleurs âgés, en particulier en réduisant la retraite anticipée. Le Luxembourg est aussi invité à prendre des mesures pour adapter l’âge légal de départ à la retraite à l’espérance de vie de façon à assurer la viabilité à long terme du système de pension.“

Dieser Beitrag wurde unter Allgemein veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.